JOURNAL D'ACTUALITÉS | Radio sisko fm




Sélection : les 15 films à ne surtout pas rater en février

Sélection : les 15 films à ne surtout pas rater en février

Du blockbuster Marvel au drame à Oscars, il y en aura pour tous les goûts. Vous aviez trouvé les sorties du mois de janvier intenses (et à raison) ? Attendez de voir ce qui vous attend en février — à commencer par ces 15 longs-métrages. Aftersun de Charlotte Wells, en salle le 1er février Premier film et coup de maître de la jeune réalisatrice écossaise Charlotte Wells, Aftersun est un véritable bijou de cinéma qui, sous des airs de chronique estivale entre Calum, un père divorcé âgé d’une trentaine d’années et Sophie, sa fille de 11 ans, sur la côte turque à la fin des années 1990, prend également des airs de coming-of-age movie, sombre et solaire à la fois. Une œuvre très personnelle et pourtant universelle qui bouleverse, en des endroits très différents, chaque spectateur qui la découvre et qui a su capter, avec une rare délicatesse, un moment de tragique bascule. Certainement le plus beau film que vous verrez cette année. Astérix et Obélix : L’Empire du Milieu de Guillaume Canet, en salle le 1er février Le blockbuster que l’on attend depuis des mois — avec 65 millions d’euros de budget estimé, il en devient même l’un des films français les plus chers de l’Histoire — autant pour savoir si le projet est aussi casse-gueule qu’escompté et s’il est la surprise de ce début d’année. Le premier Astérix depuis plus de 10 ans, avec un nouveau duo (Guillaume Canet en Astérix et Gilles Lellouche en Obélix), un casting XXL, et pour la première fois, une histoire inédite non issue d’un livre déjà paru. Vous avez déjà dû voir le trailer ici et là, on vous met l'entretien entre Konbini le réalisateur sur toute l’histoire de ce projet . Un petit frère de Léonor Serraille, en salle le 1er février Un des films de la sélection officielle cannoise passé un peu trop inaperçu, pourtant d’une beauté tout en finesse. L’histoire en trois temps d’une femme, fraîchement débarquée d’Abidjan avec ces deux petits garçons, puis de l’aîné, puis du cadet. Ou comment la volonté de découvrir qui l’on est vraiment et ce qu’on veut, à la façon d’une histoire coming-of-age, peut briser les destins et les vies autour de soi, sans être pour autant le mélodrame cliché. Peu de films nous auront autant fait pleurer dans ces sorties de février. Pour la France de Rachid Hami, en salle le 8 février Pour la France est l’histoire d’une histoire vraie, celle du drame qui a frappé la famille du réalisateur en 2012 lorsque son frère cadet décéda tragiquement lors d’un bahutage à la prestigieuse école militaire Saint-Cyr. Dix ans plus tard, Rachid Hami a décidé d’en faire un long-métrage, qu’il aurait pu penser comme un classique film d’enquête, de procès ou de vengeance pour que lui et Ismaël, son double de fiction, puissent faire leur deuil. Mais Pour la France n’est rien de tout ça, c’est l’histoire d’un combat pour une sépulture digne et surtout, une grande odyssée familiale sur trois continents. Titanic de James Cameron, ressortie en salle le 8 février Pour fêter ses 25 ans, le chef-d’œuvre de James Cameron ressort au cinéma en version remasterisée 4K et HDR. C’est la troisième fois de sa prolifique carrière que le film, l’un des plus gros succès cinéma de tous les temps, s’offre une ressortie sur grand écran : en 2012, il avait été converti en 3D à l’occasion du centenaire du naufrage, puis il était une nouvelle fois ressorti en 2017 à l’occasion de son 20e anniversaire. Pour citer Xavier Dolan qui parle du film mieux que personne : “On peut regarder Titanic de haut quand on est con mais Titanic, c’est la fin d’une époque et c’est le début d’une nouvelle […] Merci, chef-d’œuvre.” Le Procès d’Orson Welles, ressortie en salle le 8 février Orson Welles qui adapte l’un des plus grands romans de Kafka, c’est un grand oui sur le papier. Ajoutez au casting un certain Anthony Perkins (le tueur de Psychose), aux côtés de Jeanne Moreau et Romy Schneider, et vous comprendrez pourquoi le film est culte. Si l’on vous dit que ce film est surréaliste, traite les tréfonds de la justice et son dysfonctionnement interne, représenté par ce Josef condamné sans jamais savoir le pourquoi du comment, vous saisirez qu’il s’agit d’un film important à voir — surtout dans cette nouvelle copie remasterisée. Ant-Man et la Guêpe : Quantumania de Peyton Reed, en salle le 15 février Vous avez, vous aussi, tendance à oublier le fil du MCU depuis la mort de Thanos ? Vous n’êtes pas seuls. Néanmoins, après une phase IV un peu plus faussement anecdotique, la phase V démarrera avec le retour de Scott Lang et son équipe — et devrait lancer les festivités de la saga du Multivers (la présence de Kang aidant pas mal). On n’avait pas eu hâte de voir un Marvel depuis fort longtemps. Projet Wolf Hunting de Kim Hong-seon, sortie le 15 février Un film bourrin, trash, gore, un peu débile mais assez jubilatoire. Un cargo rempli de criminels extradié des Philippines en direction de la Corée, façon Les Ailes de l’enfer mais sur le Pacifique, où rien ne va se passer comme prévu — vraiment rien. Pas parfait, mais vous ne verrez pas grand-chose de plus fou ce mois-ci. L’Astronaute de Nicolas Giraud, sortie le 15 février Son rêve a toujours été de rejoindre l’ESA, équivalent européen de la Nasa. Il ne sera qu’un ingénieur pour ArianeGroup, jusqu’à ce qu’il décide qu’il peut, sans l’institution, toucher de près les étoiles — en amateur, donc. Un récit faussement léger pour raconter tout autre chose, puisqu’on touche de près à la famille, à la confiance, à la dureté d’un combat jugé par tous impossible.La femme de Tchaïkovski de Kirill Serebrennikov, en salle le 15 février Après le très aimé Leto et le moins accessible La Fièvre de Petrov, le réalisateur et dissident russe est revenu cette année à Cannes avec son huitième long-métrage, La femme de Tchaïkovski, qui raconte l’obsession développée par Antonina Miliukova, l’épouse du compositeur, pour son mari et la douleur d’un amour non réciproque. Si on s’interroge quant à l’intérêt de porter à l’écran cette histoire peu moderne, la mise en scène inventive de Serebrennikov et la performance de l’actrice de théâtre Aliona Mikhaïlova en font un film à voir ce mois-ci. Cycle Jeanne Moreau cinéaste, ressortie en salle le 15 février On connaît, bien sûr, Jeanne Moreau actrice, que ce soit chez François Truffaut, Jean-Luc Godard, Louis Malle, Michelangelo Antonioni, Jacques Demy, Jacques Becker, mais aussi Wim Wenders, Rainer Werner Fassbinder, Orson Welles, Agnès Varda ou même Bertrand Blier. On connaît moins Jeanne Moreau réalisatrice. Carlotta ressort les trois longs-métrages qu’a dirigés ce grand nom du cinéma, d’un drame adolescent (L’Adolescente) à un récit d’actrice (Lumière) en passant par un documentaire sur une grande figure du cinéma muet (Lillian Gish). Trois films à (re)découvrir de toute urgence.Sois belle et tais-toi de Delphine Seyrig, ressortie le 15 février Un film douloureux à regarder en 2023 — et donc nécessaire. En 1976, il y a près de 50 ans, la cinéaste et documentariste Delphine Seyrig s’entretenait avec des actrices de renom, d’Ellen Burstyn à Marie Dubois en passant par Shirley MacLaine, Maria Schneider, ou même Jane Fonda, sur les inégalités et les agressions subies par une entreprise aussi patriarcale que peut être Hollywood. Il est glaçant d’imaginer qu’à l’époque, les femmes pouvaient se plaindre de ce qui était encore vrai il y a peu de temps — et l’est encore par moments. The Fabelmans de Steven Spielberg, sortie le 22 février Dans ce mouvement des cinéastes qui racontent leur propre histoire, leur jeunesse, et leur amour du cinéma, sans doute que le plus excitant de tous, et de loin, est bien celui de Steven Spielberg. Le réalisateur le plus connu, reconnu et détenant le plus grand nombre de films cultes au compteur, devait bien passer par cette case. On ne pouvait espérer que cela soit dans un aussi beau geste, aussi émouvant et intelligent. Un des grands films de 2023, sans l’ombre d’un doute. Apache de Romain Quirot, sortie le 22 février On a le souvenir encore ému de la sortie de Le Dernier voyage, l’un des films de la réouverture des salles après le premier confinement. Un film de SF fauché mais d’une ambition folle. On est tout particulièrement ému de voir son cinéaste revenir sur nos écrans géants, avec un film d’époque, en l’occurrence sur le Paris des années 1900 et ses bandes mafieuses violentes. Une entreprise ambitieuse, une fois encore, et qui mérite le détour. Last Dance de Coline Abert, en salle le 22 février Pour son premier film en tant que réalisatrice, présenté en compétition au festival Chéries-Chéris, Coline Abert a choisi de documenter en images les adieux de Vince à Lady Vinsantos, son double drag et figure emblématique de La Nouvelle-Orléans après 30 ans de carrière. Las de ce personnage qui a pris le contrôle de sa vie, il s’offre un chant du cygne en réalisant son plus grand rêve, un dernier show à Paris. Des deux côtés de l’Atlantique, la réalisatrice a suivi cette personnalité attachante au carrefour de sa vie.

siskofm.com
1h

10 actus tech qu’il ne fallait pas manquer en janvier

10 actus tech qu’il ne fallait pas manquer en janvier

Au programme : les dernières actus sur ChatGPT, les nouveautés Apple les plus attendues, l’arrivée de la carte vitale numérique en 2023… Sans surprise, ChatGPT est sur le devant la scène tech en ce début d'année. 1. ChatGPT est le sujet tech incontournable de janvier Qui n’a pas entendu parler de ChatGPT ? En ce début d’année, le générateur de texte par intelligence artificielle d’OpenAI monopolise les médias tech mais aussi les médias généralistes. ChatGPT est en mesure de répondre aux requêtes des internautes et d’entamer une véritable discussion, ce qui suscite l’admiration mais aussi les inquiétudes, notamment dans le domaine universitaire où les professeurs se demandent comment détecter du contenu généré par ChatGPT ? Le chatbot d’OpenAI est accessible gratuitement depuis décembre dernier au grand public. 2. Google pourrait concurrencer ChatGPT avec Sparrow Google pourrait prendre part à la course à l’IA avec un chatbot nommé Sparrow. Plus précisément, cet outil est conçu par DeepMind, la filiale d’Alphabet spécialisée dans l’intelligence artificielle. Contrairement à ChatGPT, Sparrow indiquerait les sources utilisées pour donner des réponses aux internautes. Côté déploiement, le CEO et co-fondateur de DeepMind, Demis Hassabis, a indiqué dans une interview au Time que Sparrow devrait arriver en beta privée en 2023. Bon à savoir : en parallèle de Sparrow, Google travaille également sur un générateur de musique par intelligence artificielle nommé MusicLM. 3. Microsoft investit des milliards sur OpenAI et ChatGPT Le 23 janvier dernier, Microsoft a annoncé la prolongation de son partenariat avec OpenAI, la société américaine qui a conçu ChatGPT. Selon Bloomberg, Microsoft injecterait jusqu’à 10 milliards de dollars dans OpenAI. Un des objectifs majeurs : intégrer la technologie de ChatGPT sur ses services tels que son moteur de recherche Bing ou bien sa suite bureautique Microsoft 365. La firme américaine compte bien s’imposer dans le domaine de l’intelligence artificielle et travaille aussi de son côté sur des outils IA tels que VALL-E (un générateur de voix). 4. Apple lance de nouveaux produits pour 2023 Les nouveaux MacBook Pro ont été dévoilés en ce début d’année avec des performances améliorées grâce aux puces M2 Pro et M2 Max, et une autonomie de batterie pouvant aller jusqu’à 22 heures. On a également fait le point sur les autres nouveautés attendues du côté d’Apple pour 2023 : l’iPhone 15, un casque en réalité mixte, des AirPods Lite et un HomePod 2e génération. 5. iPhone : la mise à jour iOS 16.3 est disponible Vous pouvez dès à présent installer iOS 16.3 si vous possédez un iPhone. Parmi les nouveautés de la mise à jour : données iCloud sécurisées (chiffrement de bout en bout disponible en France), clés de sécurité physiques, nouvelle option pour les appels d’urgence, nouveau fond d’écran, corrections de bugs… 6. La carte vitale numérique sera déployée en 2023 Après une phase de test dans 8 départements, la carte Vitale dématérialisée arrive pour tous en 2023 (pas de date officielle pour l’instant). Il convient de souligner que cette e-carte Vitale ne sera pas obligatoire et la carte physique existera toujours. L’objectif de cette carte vitale numérique est de « fluidifier les relations entre professionnels de santé et assurés ». 7. C++ est élu langage de programmation de l’année 2022 C++ est élu « langage de l’année » dans le classement TIOBE, qui répertorie les langages de programmation les plus populaires. C++ passe devant Python qui était en 1ere position les deux années précédentes. Le décryptage de TIOBE pour ce classement : « la raison de la popularité du C++ est son excellente performance tout en étant un object-oriented language de haut niveau. De ce fait, il est possible de développer des systèmes logiciels rapides et vastes (plus de millions de lignes de code) en C++ sans nécessairement se retrouver dans un cauchemar de maintenance. » 8. Bilan de la French Tech : 13,5 milliards d’euros de levées de fonds Le cabinet d’audit EY a publié son baromètre annuel du capital-risque en France pour l’année 2022. Les points clés à retenir : 13,5 milliards d’euros de levées de fonds (17 % de plus qu’en 2021) et 8 nouvelles licornes (Qonto, Exotec Solutions, Payfit, Ankorstore, Spendesk, Ecovadis, NW Group et Younited). 9. La cartographie 2023 des métiers tech & marketing Notre équipe BDM a publié un panorama complet des métiers de la tech et du marketing. Pour chaque métier, vous retrouvez : le rôle, les objectifs, les missions et la fourchette de salaires. Côté tech, on retrouve notamment les métiers suivants : développeur full stack, DevOps, game designer, product owner, directeur des systèmes d’informations, data scientist, data protection officer… 10.  Les tendances tech du rapport « The Future 100 » En cette fin de mois de janvier, Wunderman Thompson a dévoilé son rapport annuel « The Future 100 », qui fait un état des lieux des 100 tendances marquantes sur divers sujets de la société dont la tech ! Parmi les tendances tech listées : l’accessibilité des plateformes, les identités numériques, le metaverse for good, les applications de rituels à la BeReal, le divertissement en réalité augmentée…

siskofm.com
2h

Renault-Nissan : L’alliance confirme sa refonte imminente pour repartir sur un pied d'égalité

Renault-Nissan : L’alliance confirme sa refonte imminente pour repartir sur un pied d'égalité

Renault et Nissan ont annoncé lundi que le premier allait réduire sa part au capital du second à 15 % contre 43,4 % actuellement, pour mettre les deux constructeurs automobiles sur un pied d’égalité après des mois de négociations complexes Une nouvelle disposition dans le contrat de mariage. Les constructeurs automobiles français et japonais Renault et Nissan ont révélé lundi un changement de stratégie au sein de leur entente. L’entreprise française va réduire sa part au capital du groupe japonais (43,4 % à 15 %), pour rééquilibrer l’union. Il s’agit d’une refonte majeure des conditions de mariage entre les deux groupes, qui depuis le début de leur alliance en 1999 ont connu des périodes fastes mais aussi de graves crises de confiance. Les tensions entre les deux groupes, liées au déséquilibre originel de leurs participations croisées, avaient atteint leur paroxysme après la chute spectaculaire de leur grand patron commun Carlos Ghosn, arrêté fin 2018 au Japon sur des accusations de malversations financières et qui a fui au Liban un an plus tard. Nissan va investir dans la filiale électrique de Renault Renault et Nissan vont chacun détenir 15 % du capital de l’autre, « avec une obligation de conservation, ainsi qu’une obligation de plafonnement de leurs participations », selon un communiqué commun. Le groupe français ne va toutefois pas vendre immédiatement le reste de ses actions Nissan (28,4 %) car leur valeur de marché est très inférieure à leur valeur actuellement inscrite dans ses comptes. Nissan, lui, détenait déjà 15 % de Renault mais était privé des droits de vote de cette participation, une restriction qui va désormais être levée. Nissan va par ailleurs investir dans Ampere, le futur pôle électrique de son partenaire français, pour en devenir un « actionnaire stratégique ».  Le montant de cet engagement n’a pas encore été précisé pour le moment. Des annonces plus détaillées devraient intervenir le 6 février.

siskofm.com
3h

Dans « L’amour est dans le pré », Julien passe du côté des agriculteurs

Dans « L’amour est dans le pré », Julien passe du côté des agriculteurs

CAPTURE D’ÉCRAN M6Julien, éleveur laitier, ici dans la 18e saison de « L’amour est dans le pré ». Originaire du Doubs, Julien, 42 ans, fait son retour cette saison, après une première apparition dans « L’amour est dans le pré » sur M6 en tant que prétendant, en 2015. TÉLÉVISION - L’amour est dans le pré fait son retour à la télé, ce lundi 30 janvier, avec sa traditionnelle série de portraits. Si l’émission de dating culte de M6 signe, cette année, sa 18e saison, elle marque aussi la venue dans les rangs des agriculteurs d’un candidat que les fans du programme risquent de reconnaître : un certain Julien. Originaire du Doubs, où il est éleveur laitier, Julien a déjà participé à L’amour est dans le pré, mais pas du côté des cœurs à conquérir. En effet, il y a huit ans, c’était de l’autre côté du jeu, en tant que prétendant, qu’il était apparu Il avait été convié au speed dating parisien par Guillaume, premier candidat homosexuel de l’histoire de la télé-réalité. Malgré « l’évident coup de cœur qui lui avait valu son séjour à la ferme », comme le rappelle Karine Le Marchand dans la vidéo ci-dessous, Guillaume avait décidé d’arrêter l’aventure en chemin. « J’étais prétendant, ça n’a pas marché. Dans ma tête, je me suis dit : ’fais le chemin inverse’ », explique-t-il à l’animatrice. Mais pour ça, il lui fallait déjà avoir une ferme car non, Julien n’était pas encore agriculteur, malgré ses études agricoles. Ingénieur agronome de formation, il n’a embrassé la vie d’agriculteur qu’en 2017 après l’acquisition avec son ex-conjoint de l’exploitation de ses beaux-parents. Séparé de cet homme depuis un an et demi, le néoagriculteur, qui a racheté ses parts, est désormais à la tête d’une ferme de 87 bêtes, parmi lesquelles 50 vaches laitières. La « trouille de finir tout seul » Pas question de retourner en ville. « Mon projet de vie, c’est mes vaches », assure-t-il à Karine Le Marchand. Seulement voilà, Julien se sent seul. « Ça me touche, parce que j’ai la trouille de finir tout seul. Je voudrais juste quelqu’un qui s’intéresse à ce que je suis. […] Je n’ai pas confiance en moi parce que je pense qu’il y a beaucoup plus beau que moi, beaucoup plus intéressant que moi », souffle-t-il, les larmes aux yeux. Ce lundi soir, son portrait sera diffusé à l’antenne. À l’issue de quoi, quiconque pourra lui transmettre son courrier du cœur. Une fois les lettres reçues, Julien devra, sans avoir vu la moindre photo du visage de ses prétendants, accorder à une petite poignée la possibilité de le rencontrer au cours d’un speed dating à Paris. C’est seulement après ça, que deux d’entre eux pourront le rejoindre chez lui, pour approfondir leur relation.

siskofm.com
3h

Michael Jackson : son neveu Jaafar va jouer son rôle dans un biopic

Michael Jackson : son neveu Jaafar va jouer son rôle dans un biopic

Jaafar Jackson, 26 ans, est l’un des fils de Jermaine Jackson, le frère de Michael. Michael Jackson : son neveu Jaafar va jouer son rôle dans un biopic Il a visiblement ça dans le sang. Un biopic sur la vie de Michael Jackson est en préparation et on sait qui va interpréter le roi de la pop: il s’agit de son neveu, Jaafar, 26 ans. On pourrait penser que l’équipe de production n’est pas allée chercher son candidat bien loin, et pourtant. Il aura fallu un casting d’ampleur mondiale pour que l’évidence s’impose : il est celui qui est le plus à même d’incarner MJ. Ce biopic, produit par Lionsgate et réalisé par Antoine Fuqua, s’intitule sobrement Michael et explorera tous les aspects de sa vie, selon le studio cité par Variety. « Y compris ses performances les plus emblématiques qui l’ont amené à devenir le plus grand artiste de tous les temps », est-il précisé. Le tournage débutera en cette année 2023. Jaafar Jackson est l’un des fils de Jermaine Jackson, le frère de la star et membre des Jackson Five. Avec ce biopic, il signe son tout premier rôle au cinéma. Katherine Jackson, mère du défunt roi de la pop, n’a pas caché sa joie face à ce choix de casting. « Jaafar incarne mon fils. C’est tellement merveilleux de le voir perpétuer l’héritage Jackson d’artistes et d’interprètes », a-t-elle déclaré. « Connexion spirituelle » Avant que le choix ne se porte sur le jeune homme, une recherche de casting a été faite dans le monde entier, explique le producteur Graham King (Bohemian Rhapsody). « J’ai rencontré Jaafar il y a plus de deux ans et j’ai été époustouflé par la façon dont il personnifie de manière organique l’esprit et la personnalité de Michael ». Une première impression qui a été décisive. « C’était quelque chose de si puissant que même après avoir mené une recherche mondiale, il était clair qu’il était la seule personne à assumer ce rôle. Je suis plus que ravi qu’il soit venu incarner son oncle et j’ai hâte que le monde le voie sur grand écranen tant que Michael Jackson. », a-t-il déclaré. Jaafar Jackson a également charmé Antoine Fuqua : « Il y avait une telle connexion spirituelle lorsque j’ai rencontré Jaafar pour la première fois, qui a une capacité naturelle à imiter Michael et une si grande chimie avec la caméra. C’est incroyablement excitant de voir Jaafar donner vie » à son oncle. Il faudra attendre encore quelques années avant de voir cette magie à l’oeuvre.

siskofm.com
2h

La Corée du Sud va se doter d'un système de suivi des cryptomonnaies pour « lutter contre la cybercriminalité »

La Corée du Sud va se doter d'un système de suivi des cryptomonnaies pour « lutter contre la cybercriminalité »

Le ministère de la Justice de la Corée du Sud prend une initiative pour lutter contre les crimes de la blockchain en dévoilant un système de surveillance des transactions en cryptomonnaies. Prévu pour entrer en vigueur d'ici quelques mois, ce dispositif sera en capacité de surveiller l'intégralité des paramètres liés à une transaction comme la source de fonds. Une surveillance renforcée des cryptos Suite à la crise de l'écosystème Terra et de son stablecoin UST, la Corée du Sud a renforcé son contrôle et ses lois sur les cryptomonnaies. Continuant sur cette lancée, le ministère sud-coréen de la Justice prend une mesure radicale pour « endiguer les crimes liés à la blockchain » en dévoilant un dispositif de suivi des cryptomonnaies. Avec un lancement prévu dans quelques mois, ce système donnera au ministère la possibilité de surveiller les détails des transactions, d'extraire des informations pertinentes entre les transactions et de vérifier la source des fonds avant et après les transferts. Un porte-parole du ministère de la Justice a déclaré que l'utilisation d'un tel outil était nécessaire « au regard de la complexification des méthodes utilisées par les cybercriminels » : « En réponse à la sophistication de la criminalité, nous améliorerons l'infrastructure médico-légale. Nous construirons un système de justice pénale qui répond aux normes internationales. » En octobre dernier, la police sud-coréenne avait conclu un accord avec 5 exchanges de cryptomonnaies locaux, à savoir Upbit, Bithumb, Coinone, Korbit et Gopax. Ceux-ci se sont engagés à coopérer dans les enquêtes criminelles impliquant des cryptomonnaies. De plus, le département de la police du pays a recruté de nombreux experts en sécurité blockchain pour aider à renforcer ses enquêtes. Un parallèle de ce dispositif peut facilement être fait avec ce qui attend l'Union européenne. Le règlement Transfer of Funds Regulation (TFR), qui entrera en vigueur d'ici mi-2024, exigera que les entreprises fournissant des services liés aux cryptomonnaies partagent de nombreuses informations sur leurs clients lorsqu'ils effectuent des transferts de cryptomonnaies.

siskofm.com
2h

Grâce à ChatGPT, OpenAI pourrait être valorisé à 29 milliards de dollars

Grâce à ChatGPT, OpenAI pourrait être valorisé à 29 milliards de dollars

La startup à l’origine de ChatGPT et de DALL-E semble intéresser de nombreux investisseurs. La mission d'OpenAI : "veiller à ce que l'intelligence artificielle profite à toute l'humanité". OpenAI pourrait doubler sa valorisation en moins d’un an Selon The Wall Street Journal, la startup OpenAI, notamment à l’origine de DALL-E et de ChatGPT, serait entrée en négociation pour vendre des actions dans le cadre d’une offre publique d’achat. Concrètement, les sociétés d’investissement en capital-risque Thrive Capital et Founders Fund pourraient acheter des actions aux employés de l’entreprise, à hauteur de 300 millions de dollars environ. En conséquence, OpenAI serait revalorisé à 29 milliards de dollars, contre 14 milliards en 2021, doublant alors sa valeur en l’espace d’une année seulement. OpenAI estime un chiffre d’affaires d’1 milliard de dollars en 2024 Autre chiffre impressionnant : OpenAI a indiqué aux investisseurs qu’il prévoyait des recettes de l’ordre de 200 millions de dollars en 2023, pour atteindre un milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2024. Une belle ambition ! Pour rappel, OpenAI a réalisé environ 80 millions de dollars de recettes en 2022. Par ailleurs, le président de Microsoft Brad Smith, qui a investi 1 milliard de dollars dans OpenAI en 2019, se montre convaincu par le projet : « Nous allons voir des avancées en 2023 que les gens, il y a deux ans, auraient prévu en 2033. Cela va être extrêmement important, pas seulement pour l’avenir de Microsoft, mais pour l’avenir de tout le monde ». Pour le moment, OpenAI n’a pas évoqué son business model ou ses plans stratégiques. Seule piste : si ChatGPT est gratuit pour le moment, OpenAI prévoit de monétiser son usage à l’avenir.

siskofm.com
3h

Comment détecter un texte généré par une IA comme ChatGPT : outils et méthodes

Comment détecter un texte généré par une IA comme ChatGPT : outils et méthodes

Découvrez 2 outils gratuits et des méthodes pour repérer les textes générés par une intelligence artificielle comme ChatGPT. Comment savoir si ChatGPT se cache derrière un texte ? Qu’est-ce qu’un bon usager de ChatGPT ChatGPT est l’outil le plus populaire du moment : il permet de générer des textes facilement, via une interface web ou une API. Les applications sont nombreuses et ouvrent de nouveaux horizons. Bien qu’une technologie soit neutre par nature, son usage peut être vu positivement ou être plus sujet à discussion. Est-ce légitime, pour un professionnel du SEO, de générer des textes afin de créer des sites web dans le seul but de bien se positionner sur des mots clés ? Est-ce légitime, pour un étudiant, de demander à ChatGPT de répondre à la question posée par un professeur dans le cadre d’une dissertation ? Au-delà du jugement du bon usage d’un outil, il semble désormais utile, pour un grand nombre de particuliers et de professionnels, d’être en mesure de savoir si un texte a été créé par une vraie personne ou s’il a été généré à l’aide d’une technologie basée sur l’intelligence artificielle, comme ChatGPT. 2 outils gratuits pour repérer les textes créés avec une IA La manière la plus simple de savoir si un texte a été conçu par une intelligence artificielle est d’utiliser un outil d’analyse. En voici deux, testés et approuvés. GPTZero Classic GPTZero Classic est aujourd’hui l’outil de référence pour détecter un texte créé par ChatGPT. Pour l’utiliser, rendez-vous sur le site officiel et cliquez sur Try it. Copiez-collez le paragraphe ou le texte à vérifier, jusqu’à 5 000 caractères. Appuyez sur Ctrl+Entrée : l’outil vous donne alors des informations précieuses, vous permettant d’évaluer la probabilité d’une rédaction générée par la technologie GPT-3. L’analyse de la perplexité de chaque phrase permet de repérer les passages conçus par une IA. Vous obtenez notamment un score de perplexité, qui correspond au caractère aléatoire d’un contenu. Un humain aura tendance à écrire des contenus moins prévisibles qu’une machine. L’indicateur est élevé ? Alors il s’agit sûrement d’un contenu rédigé par un humain. Dans le cas contraire, c’est sûrement ChatGPT. GPTZero Classic attribue un score de perplexité par phrase pour affiner l’analyse. En bas de la page, vous n’avez plus qu’à cliquer sur « Get GPTZero Result » pour obtenir une réponse fermée : ce texte a sûrement été écrit par un humain, ou ce texte a sûrement été écrit par une intelligence artificielle. Bonne nouvelle : la 1ère partie de cet article a bien été rédigée par un humain. Draft & Goal Cet outil fait beaucoup parler de lui – malheureusement, sa capacité se limite pour l’instant à l’analyse de textes en anglais. Mais ses développeurs indiquent que les contenus en français pourront être vérifiés dans les prochains jours. Nous l’avons donc testé en utilisant un extrait d’article d’un média tech que nous ne nommerons pas, récemment épinglé pour son usage de ChatGPT. Et effectivement… C’est net : le contenu a été rédigé par ChatGPT… Draft & Goal n’explique pas le résultat obtenu comme GPTZero. Au niveau de sa méthodologie, il est indiqué qu’il « analyse les différentes empreintes digitales laissées par les modèles IA [pour] déterminer si un texte a été écrit par une IA ou un humain ». Nous avons également testé des textes générés par ChatGPT et retouchés par des rédacteurs, les taux étaient alors aux alentours des 50 %. Nous avons testé d’autres outils mais les résultats ne semblaient pas aussi pertinents que ceux proposés par les deux services en ligne présentés ici. 5 indices pour repérer les textes générés par ChatGPT Les outils permettent d’analyser de nombreux textes facilement. Mais vous pouvez aussi réaliser une analyse humaine des contenus. Et pour cela, il est intéressant de comprendre le fonctionnement – et les limites – de ChatGPT. La base de connaissance de ChatGPT s’arrête en 2021. Si le texte évoque des événements survenus en 2022 ou 2023, la probabilité qu’il ait été rédigé par un humain est très important. À l’inverse, si vous demandez à un étudiant, une présentation du patron de Twitter et qu’il vous raconte la vie de Jack Dorsey, cela devrait vous mettre la puce à l’oreille… ChatGPT connaît beaucoup de sujets, mais peu en profondeur. Dans toute conception informatique, il faut faire des choix. Et celui des développeurs de ChatGPT est pragmatique : mieux vaut connaître beaucoup de sujets en surface, pour répondre à la plupart des questions, que de connaître peu de sujets en profondeur. Les contenus créés avec cette intelligence artificielle sont donc dénués de détails précis, mais également de mots complexe, rares, anciens ou très spécifiques au sujet traité. ChatGPT pourra faire illusion au collège voire au lycée, mais à la faculté… cela risque d’être plus compliqué. ChatGPT n’est pas en mesure d’imiter le style d’écriture d’un humain. Bien qu’il soit possible de demander à ChatGPT de rédiger « à la manière de », son style d’écriture restera bien souvent plat, sans couleur marquée. La rédaction est souvent froide, sans humanité, et nécessairement sans les références personnelles qu’un auteur pourrait intégrer dans son contenu. Les textes générés par ChatGPT peuvent se ressembler. Cette propriété peut intéresser les professeurs qui corrigent des travaux. Les constructions grammaticales sont identiques d’une copie à l’autre ? Le raisonnement est parfaitement similaire ? Elles ont peut être été réalisées avec ChatGPT, par des étudiants qui ont relativement peu personnalisé leur requête (prompt). ChatGPT ne fait pas de faute d’orthographe. En soi, c’est une bonne chose. Mais cela peut aussi pousser les lecteurs à se poser quelques questions. La langue française est suffisamment compliquée pour que des coquilles soient acceptées. Cette propriété est en revanche facile à tromper, car il suffit d’intégrer un petite faute dans un contenu généré par une IA pour faire illusion d’humanité. Ces différentes propriétés – et ces quelques outils – devraient vous permettre de repérer plus facilement un texte généré à l’aide de l’intelligence artificielle. Gardez simplement en tête que ces méthodes ne sont pas parfaites : un rédacteur pourra toujours paraphraser en profondeur les résultats obtenus par ChatGPT grâce à des requêtes bien pensées. Et avec l’évolution rapide de ces technologies, les textes générés par des IA risquent d’être de plus en plus complexes à détecter…

siskofm.com
2h

Paiements en cryptomonnaies sur Twitter – Quels sont les plans d’Elon Musk ?

Paiements en cryptomonnaies sur Twitter – Quels sont les plans d’Elon Musk ?

Twitter compte intégrer des solutions de paiement à ses services, et entamer sa mutation en « super-app » rêvée par Elon Musk. Et il semblerait que ces ambitieux plans laissent la porte ouverte à l’utilisation de cryptomonnaies. À quoi pourrait ressembler le futur du réseau social ? Elon Musk garde en tête les paiements en cryptomonnaies pour Twitter L’arrivée éventuelle de solutions de paiement sur Twitter est discutée depuis de nombreux mois, en particulier depuis les débuts difficiles d’Elon Musk à la tête du réseau social. Il s’agit désormais d’un enjeu crucial pour l’entreprise, qui a besoin de trouver de nouvelles sources de revenus. Ceux-ci, qui sont presque entièrement basés sur la publicité, se sont effondrés depuis l’arrivée du milliardaire. Selon une information rapportée par le Financial Times, une équipe travaille donc actuellement à faire de Twitter une application de paiements. L’idée serait de transformer la plateforme en néo banque, avec des transferts en pair à pair, des cartes de débits, ainsi que de comptes épargne. Twitter deviendrait ainsi la colonne vertébrale de « X », la future super-app que souhaite développer Elon Musk. Mais pour cela, il faut montrer patte blanche aux régulateurs. Déjà enregistrée auprès du Trésor américain, l’entreprise serait actuellement en train d’obtenir les licences individuelles par État nécessaires au lancement aux États-Unis. Ensuite, Twitter compte lancer ses services de paiement à l’internationale. Ces initiatives pourraient permettre à l’entreprise de générer plus d’un milliard de dollars de revenus d’ici à 2028 – c’est en tout cas l’espoir d’Elon Musk. De la place pour les cryptomonnaies ? Selon les sources citées par le Financial Times, le milliardaire n’a par ailleurs pas entièrement abandonné l’idée d’intégrer les cryptomonnaies à Twitter. Le nouveau système serait ainsi construit sur des monnaies fiat, mais des fonctionnalités liées aux cryptomonnaies pourraient être ajoutées dans un deuxième temps. Pour rappel, Elon Musk avait initialement envisagé une intégration du Dogecoin (DOGE) aux services de Twitter – alors qu’il n’avait pas encore racheté la plateforme. Depuis, il avait affirmé que les limitations technologiques de la blockchain ne permettaient pas pour l’instant de construire un système d’une telle ampleur. Les cryptomonnaies pourraient donc éventuellement être intégrées aux futures fonctionnalités de Twitter, aux côtés des devises fiduciaires. Quand au « Twitter Coin » tant attendu, il sera probablement bâti sur le modèle des « coins » de Reddit. Le réseau social expérimente donc dans tous les sens afin de trouver son nouveau modèle.

siskofm.com
2h

Classement des marques les plus puissantes en 2023 : Amazon détrône Apple

Classement des marques les plus puissantes en 2023 : Amazon détrône Apple

31 marques françaises sont présentes dans le classement de Brand Finance. Le secteur de la tech représente une valeur totale de 1 180 milliards de dollars. Brand Finance vient de dévoiler son étude annuelle sur les 500 marques les plus puissantes du monde. Le classement est basé sur l’analyse de marché de 40 pays et 31 secteurs différents, impliquant 150 000 consommateurs et 5 000 marques au total. Pour établir un classement, Brand Finance mise sur différents KPI tels que l’image de marque, la réputation, la fidélisation client, ou encore le NPS (Net Promoter Score). Les États-Unis, la terre promise des marques Pas de grande surprise du côté des pays qui regroupent le plus de marques présentes dans ce classement. Les États-Unis arrivent largement en tête, avec un total de 201 marques américaines dans ce top 500, et près de 50 % de la valorisation totale, soit 3 981 milliards de dollars. La Chine prend la 2e place, avec 79 marques, suivie par le Japon, qui cumule 32 entreprises. La marques françaises représentent 4,14 % de la valorisation totale des entreprises.© Brand Finance   Amazon : la marque la plus valorisée au monde en 2023 Concernant les entreprises les plus valorisées, Amazon détrône Apple et reprend sa place de leader (perdue en 2020), malgré une baisse de valeur de presque 15 %. Apple perd également 16 % de valeur mais assure la 2e position, suivi par Google, qui connaît une progression de 6,8 % (valorisé à 281,4 milliards de dollars). Voici le top 10 des marques les plus valorisées au monde en 2023 (voir l’image ci-dessus) : Amazon : valorisé à 299 milliards de dollars (+1 position gagnée vs 2022), Apple : valorisé à 297 milliards de dollars (-1), Google : valorisé à 281 milliards de dollars (=), Microsoft : valorisé à 191 milliards de dollars (=), Walmart : valorisé à 113 milliards de dollars (=), Samsung : valorisé à 99 milliards de dollars (=), ICBC : valorisé à 69 milliards de dollars (+1), Verizon : valorisé à 67 milliards de dollars (+2), Tesla : valorisé à 66 milliards de dollars (+19), TikTok : valorisé à 65 milliards de dollars (+8). Focus sur le secteur de la tech : 48 marques technologiques sont inscrites au classement, avec une valorisation totale de 1 180 milliards de dollars. Si beaucoup d’entre elles ont subi des pertes de valeur (Apple, Samsung, Facebook…), deux entreprises se démarquent clairement : Instagram (26e position) : hausse de +42 % de sa valeur (47,4 milliards de dollars), LinkedIn (130e position) : hausse de +49 % de sa valeur (15,5 milliards de dollars). Les marques françaises du top 500 en 2023 Du côté de la France, 31 marques nationales sont présentes dans le top 500 cette année. Nous avons listé les 10 premières entreprises françaises qui apparaissent dans le classement : Louis Vuitton : 70e position (+11 positions gagnées vs 2022) TotalEnergies : 92e position (+36), CHANEL : 98e position (+29), Orange : 105e position (-3), AXA : 126 (-9), Airbus : 136 (+12), Hermès : 140 (+5), Christian Dior : 147 (+73), Cartier : 156 (+6), L’Oréal : 162 (+11). À noter : 5 de ces 10 entreprises sont des marques de luxe. Une statistique qui démontre la puissance de l’industrie française dans ce secteur !

siskofm.com
3h